DU COMPOSANT AU SYSTÈME COMMUNICANT EMBARQUÉ

Cette 6ème édition se tiendra du 29 mai au 2 juin 2017, au village IGESA, sur l'île de Porquerolles.

Crypto’Puces est une rencontre Université-entreprises qui prend la forme d’un atelier faisant une large part aux doctorants qui peuvent présenter leurs travaux en cours et nouer des contacts avec le monde de l’entreprise. Réciproquement, des entreprises, aussi bien grands groupes que PME, peuvent présenter leurs problématiques en R&D et nouer des contacts avec le monde de la recherche.

1 - Thème : cryptographie embarquée et cartes à puces, du composant au système communicant embarqué

L'application des mathématiques à la cryptographie est un sujet qui s'est développé fortement ces dernières années, en raison essentiellement d'un besoin croissant de sécurité dans les échanges commerciaux et plus généralement dans toutes les transactions numériques, que ce soit de la téléphonie, de la télévision, des réseaux informatiques divers, des cartes à puce, des puces RFID. De ce fait des équipes de recherche en mathématiques et en informatique ont trouvé là un domaine d'application et de questionnement très riche.

Parmi les développements technologiques récents qui utilisent à forte dose la cryptographie on peut citer le domaine florissant des cartes à puce (et maintenant des puces RFID). Dans ce domaine les méthodes cryptographiques générales ne suffisent pas en raison de la spécificité des cartes : faibles capacités de stockage, processeurs spécifiques embarqués, et surtout possibilité d'attaques physiques (side-channel attacks) ou logicielles. Ces attaques sont un problème majeur pour les constructeurs de composants électroniques et les concepteurs des microprogrammes embarqués. Elles sont en gros de deux sortes : les attaques qui tirent parti des phénomènes physiques liés au fonctionnement des composants (temps d'exécution, consommation de courant, rayonnement électromagnétique, dissipation de chaleur), et les attaques qui tirent parti de possibilités liées à la structure matérielle et logicielle des composants (attaques par faute, failles du système embarqué : observation du cache, chargement d'applets à la volée, usages erronés des protocoles de communication, …). De ce fait, des méthodes mathématiques adaptées et des algorithmes intégrant des contre-mesures doivent être développés.

2 - Objectifs visés

L’objectif général est de rassembler autour des thèmes indiqués plus haut, de jeunes chercheurs en cryptographie et des industriels régionaux de la carte à puce dans un but de valorisation de la recherche et d'insertion professionnelle des doctorants en leur faisant connaître le monde de l'entreprise et les problématiques de la R & D.

En effet, l'industrie de la carte à puce est particulièrement présente en région PACA et la création du pôle de compétitivité mondial SCS – Solutions Communicantes Sécurisées en est la preuve.

3 - Les retombées attendues

Le but est de rapprocher la recherche académique en cryptographie et systèmes communicants sécurisés et l'industrie de la carte à puce et des applications utilisatrices de la cryptographie, afin de mieux connaître les avancées actuelles du domaine et l'évolution des applications et systèmes critiques.

Il s’agit également de faciliter l’insertion professionnelle des doctorants en leur faisant connaître le monde de l’entreprise et des problématiques de R&D.

   

SPONSORS

  Airbus CyberSecurity

AMIES

logo EMSE

GDR-IM 

LabEx Archimède

Pôle SCS

ARCSIS 

 

 

 

LABEL

Pre-GDR Sécurité Informatique

Personnes connectées : 1